Téléski nautique / Wakeboard

    Un téléski nautique est une installation permettant la pratique du ski nautique sur un plan d'eau ; la traction, au lieu d'être assurée par un bateau à moteur, est assuré par un système de câbles, à l'instar du dispositif utilisé pour les téléskis.

 

 

Il en existe deux types : à plus de deux poulies (le trajet étant en boucle), et à deux poulies seulement (le trajet étant en aller-retour).

Le téléski nautique est un système innovant fonctionne à l'électricité et s'adresse aussi bien aux débutants qu'aux professionnels. La pratique du ski nautique est possible en toute sécurité, sans bruit et sans bateau : la corde du skieur nautique est tractée par un câble circulaire à des vitesses adaptées aux différentes disciplines. Le wakeboard et le ski nautique peuvent ainsi être appris très rapidement, beaucoup plus vite qu'en bateau, et apportent dès le début des expériences de succès (4 à 5 tentatives de départ suffisent en moyenne).

Le câble de circulation est soutenu par 4 à 6 poulies, au sommet de pylônes à 8 ou 10 m au-dessus du niveau de l'eau. Sa traction semi-verticale facilite la pratique des pros – leur permettant des figures plus amples et plus complexes, mais aussi les débutants en leur pardonnant beaucoup de fautes de carre et limitant les chutes. La vitesse moyenne de traction du téléski nautique est de 30 km/h, mais peut monter à 58 km/h lors de créneaux réservés au ski de slalom. La verticalité de cette traction, amène de nombreux pratiquant de kiteboard à s'entraîner en téléski nautique pour des figures de wakeboard.

Le concept de téléski nautique a été inventé à la fin des années 1960 par l'ingénieur Allemand Bruno Rixen. Sa société est aujourd'hui leader du marché avec plus de 120 téléskis installés, soit environ les 3/4 du parc mondial, dont près de la moitié en Allemagne (environ 50 installations).

La technique a évolué pour s'adapter aux nouvelles pratiques, notamment le wakeboard avec des circuits plus hauts et des espacements de pylônes plus homogènes pour une tension accrue du câble. Le principe n'a cependant pas changé et continue de séduire de nouveaux adeptes, ne serait ce que par son prix jusqu'à 10 fois inférieur à la pratique de la glisse tractée par bateau puisque sa maintenance et son fonctionnement nécessitent beaucoup moins de ressources (en temps, complexité et énergie).

Certains cites de téléski nautique proposent des modules pour la réalisation de sauts et figures, mais les modules sont réserves à une pratique sportive. Pour cela, vous devez être muni d’une licence WWA (20-25€) et de votre propre matériel nautique (casque, gilet, et planche).wakevalley

Un grand Merci a Nico, gérant de l'installation Wakevalley. 

Ce contenu a été publié dans Wakeboard & Téléskinautique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire