Parapente

     Qu'est ce que le parapente?

Le parapente est un planeur ultra léger. 

Les pilotes peuvent voler sans brevet de pilote, sans certificat médical, avec des ailes ‘non contrôlées’ ou de leur fabrication.
Ils doivent simplement avoir une RC aérienne, se soumettre aux règles de vol à vue et avoir l’autorisation de la part des propriétaires des aires de décollages et d’atterrissages qu’ils utilisent.

     Histoire… de savoir

image001

L’histoire du parapente commence avec la NASA. Vous avez certainement tous en tête ces images des capsules Appolo qui descendent vers la mer suspendue à trois énormes parachutes.

La NASA voulait faire évoluer ce système de descente de la capsule.  


image002Deux ingénieurs de la NASA marqueront l’histoire du vol libre :

- Francis Rogallo, qui commence ses recherches sur des ‘cerfs-volants’ de forme triangulaire. La NASA s’intéressera à ses recherches à partir de 1959. De ces cerfs-volants humains, ainsi que des ailes delta tractées de John Dickenson, naîtra le DELTAPLANE.

image003

- David Barish, qui a d’avantage travaillé sur les ailes à structure entièrement souple.
Il met notamment au point le ‘parafoil’, sorte de parachute rectangulaire simple surface à 5 lobes. 
Bien que d’autres inventeurs et pilotes aient volé avec des sortes de ‘parachutes de pente’, seul Dave Barish va pousser aussi loin ses recherches et ses essais.

image004

Les années passent, le parachute à caisson apparaît. Et il faudra attendre 1978 pour que trois parachutistes du club d’Annemasse (Haute-Savoie) se décident à décoller avec un parachute d’une montagne.

image005 Le 27 juin 1978, c'était un dimanche, Jean-Claude Bétemps et André Bohn montent au Pertuiset à Mieussy. Jean-Claude ouvre sa voile et décolle le premier, aidé d'André et de son épouse. Il se reposera 100 mètres plus bas... Ca marche.
André Bohn le premier grand vol et se posera à 1000 mètres plus bas à côté du terrain de football de Mieussy, suivi de Jean-Claude.
Le week-end suivant, plusieurs membres du paraclub tentent l’expérience. Un petit groupe se met en place. De ce petit groupe, naîtra le club-école des Choucas, le 5 mai 1979.

En 1985, Laurent de Kalbermaten (L de K) va créer la randonneuse, le premier ‘parapente’. Conçu dans des matériaux plus léger, plus facile à gonfler plus performant qu’un parachute.
ITV fabriquera un peu plus tard l’Asterion, puis d’autres encore…. Le parapente existe, il est fabriqué, vendu, enseigné, …

Depuis 1985 le parapente s’est propagé à de très nombreux pays. Des sites aussi prestigieux que magnifiques se sont ouverts un peu partout.

 

Lors d'une petite escapade dans le Verdon, l'occasion de tester le parapente avec Verdon Passion c'est présenté à nous. Le temps ne nous est pas vraiment favorable, mitigé et surtout beaucoup trop de vent pour effectuer des vols en toute sécurité. Claire, de Verdon passion, nous informe que le vol de 11h est annulé à cause des conditions climatiques... Nous espérons pouvoir voler en fin de journée, mais rien n'est moins sûr! Nous en profitons pour visiter Moustiers Sainte Marie. Claire nous tient au courant régulièrement des possibilités de vol et finalement nous prenons la diection du Mont Denier vers 15h, tout en sachant que rien n'est gagné. Si près du but, le décollage n'est pas encore certain.

Arrivé sur le site, nous découvrons les parapenteurs en formation qui s'essaient à des décollages en bas du Mont. Quelques minutes plus tard, nos encadrants arrivent dans leur 4x4. Nous faisons la connaissance de Patrice, Bastien et ... .

Départ pour le haut du Mont.
La balade en 4x4 vaut le détour, la vue est magnifique, le lac de Sainte Croix est décidément très beau!
Nous voilà en haut, nous avons du perdre 10°C, on se caille!!! Vite les pulls et les blousons. Sauf pour un, qui a pris les recommandations de Claire à la légère.
Estimation des conditions..verdict : nous pouvons voler!!!
L'équipe de Verdon Passion prépare les voiles, et nous explique comment tout cela va se passer. Même si nous ne le disons pas, on angoisse un peu. Petite démo, et c'est parti!
Harnaché, on me demande de regarder loin devant et de courir, d'un seul coup on se sent comme happé, et enfin, les pieds ne touchent plus le sol...
Ce que l'on ressent en haut, c'est indescriptible, une réelle sensation de liberté (même si on est en biplace). Quelques voltiges, un bon coup d'adrénaline! C'est top!
Et, trop tôt, l'atterrissage, et la dernière appréhension, celle de s'étaler et de faire tomber notre moniteur. Heureusement, bien coaché là aussi, tout se passe bien.
Au final une superbe expérience, et surtout une équipe géniale et très professionnelle.


     Le meilleur moyen de vous en rendre compte est d'essayer ;)

Ce contenu a été publié dans Vol. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire